D’où viens la Air Jordan ?

 

Il faut avant tout parler de Michael Jordan, jeune rookie il jouait en Adidas et en Nike. Lors de sa première saison, il pensait s’engager avec Adidas, mais, heureusement pour nous Nike ont envoyé leur contrat et ont su le garder avec un beau 2,5 millions de $ sur 5 ans, des royalties sur les recettes dérivés, etc. En plus, Nike créait l’image de superstar de MJ avec le « Air » qui symbolisait la hauteur des sauts quand il marquait un panier. Le système d’air dans la chaussure vient du tennis, mais a été dérivé et utiliser pour créer la Air Ship, premier modèle expérimental. Peter Moore en parallèle développait le pro-model qu’MJ allait porter à tous les matchs, c’est la première apparition de la Air Jordan 1 Banned, qui entre autre ne plaisait pas à MJ car il lui faisait penser au diable en matière de couleur. Après négociation, le joueur accepta de donner son prêter son nom au modèle et en fit sa pro-model qu’il utilisera à chaque match. La NBA pourtant, ne le voyait pas du même œil, qui trouvait que la paire allait à l’encontre de ses règles car il était interdit aux joueurs de porter des chaussures de couleurs différentes de celles du club. Or, pour Chicago le rouge et le blanc qui ne correspondait pas à la Air Ship et la Air Jordan 1 Banned, que la NBA décidèrent tout simplement de la bannir.

Nike en voyant une stratégie commerciale excellente décidèrent dans un premier temps de s’affranchir des 5000$ d’amendes par match jouer avec ces chaussures en utilisant pour pub le slogan : « La NBA l’a interdit mais rien ne vous empêchera de porter les nouvelles Air Jordan ».

Ce coup de pub, fut un réel succès et la marque d’Oregon ne s’attendait pas à faire un si bon chiffres d’affaires, on parle de 3 millions par an envisagés à 153 millions réalisés.

Il est vrai que c’est le coloris « Bred » qui a marqué les esprits mais il ne faut pas oublier que c’est le coloris « Chicago » ( qui lui respectait les règles Rouge/blanc) qu’ MJ a écrit sa légende, et c’est ce coloris qui est le plus apprécié aujourd’hui.